RENCONTRE AVEC "THE WHISKY LADY"

RENCONTRE AVEC "THE WHISKY LADY"

RENCONTRE AVEC "THE WHISKY LADY"

Nous célébrons ce 8 Mars, la Journée Internationale des Femmes pour défendre l’égalité des sexes. A l’occasion de cette journée, nous souhaitons mettre à l’honneur « the whisky lady » un ovni dans le monde du whisky. A 27 ans, cette bloggeuse toulousaine rassemble près de 14k followers sur Instagram, s’impose comme une experte chevronnée et passionnée de whisky, publie des articles critiques de qualité, estime le prix des meilleurs flacons dans le cadre de ventes aux enchères. Rencontre avec celle pour qui la mission est de casser le cliché qui dit que le whisky est une boisson réservée aux hommes d’un certain âge.

Bonjour « the whisky lady », d’où te vient cette passion du whisky peu commune pour une jeune femme ?

Je ne sais pas si c'est une passion peu commune, les temps changent et le whisky n'est plus uniquement l'apanage d'une certaine frange de la société, ni d'un certain sexe.

J'ai découvert le whisky de façon plutôt classique, lors de mon premier voyage en Ecosse, en visitant une distillerie. J’ai rapidement porté beaucoup d’intérêt au produit, mais également sur tout ce qui se cache derrière : les hommes, les techniques, l'Histoire, le territoire... Le whisky est pour moi un véritable objet d'art, un travail d'orfèvre des goûts, un spiritueux unique par sa richesse, sa diversité et sa complexité.

 

As-tu quelques anecdotes à partager sur ton évolution dans ce monde apparemment réservé aux hommes ?

Je ne crois pas que ce monde soit réservé aux hommes, la preuve, de nombreuses femmes sont présentes dans l'industrie, et à tous les niveaux: de la production à la commercialisation en passant par la logistique, le marketing... Et de plus en plus de femmes font figure d'expertes dans le secteur, je ne suis pas seulement l'exception qui confirme la règle. Et heureusement en 2018 ! D'ailleurs, si on y pense, il y a de nombreuses années, c'étaient encore les femmes qui produisaient le whisky...

De plus, dire que le whisky est essentiellement masculin, c'est ignorer une grande part des consommateurs. J'ai depuis quelques mois ouvert avec mon compagnon un bar à whisky à Toulouse, j'y anime des dégustations, et de nombreuses femmes y participent, certaines particulièrement connaisseuses. 

Maintenant, on ne peut le nier, le whisky est un alcool aux codes très masculins, certains clichés lui collent encore sacrément à la peau - je ne sais pas s'il faut blâmer les films ou les campagnes marketing ciblant un public masculin... Mais la culture populaire a finalement un grand rôle je pense dans l'image qu'ont les gens du whisky, c'est un peu ancré dans l'imaginaire collectif et il est compliqué aujourd'hui de bouleverser ces croyances, mais on y arrive, petit à petit... En partie grâce à la culture cocktail (mixologie) et au mouvement "craft".

En ce qui concerne mon évolution personnelle dans ce monde, j'ai découvert une véritable famille, un esprit de communauté très fort que je ne retrouve nulle part ailleurs. Les bras m'ont toujours été grands ouverts, même à mes débuts, ce qui m'a permis de faire mes armes dans des distilleries, de rencontrer certains experts que j'admirais et que j'admire toujours aujourd'hui, et finalement d'avoir une légitimité dans ce que je fais aujourd'hui et de pouvoir m'asseoir à la table des juges de grandes compétitions telles que les World Whisky Awards sans avoir à rougir ou me demander si j'y ai vraiment ma place.

 

Un conseil pour celles qui souhaiteraient poursuivre la même orientation que toi ?

Ne pas abandonner, travailler dur, déguster, éduquer son palais et ne jamais cesser d'apprendre et de découvrir de nouvelles choses. Je crois que la plus grande erreur serait de se considérer "expert" ou "experte", le whisky est une industrie en perpétuel mouvement et c'est ce qui fait de ce monde un univers fascinant !

 

Penses-tu que les sociétés évoluent vers une disparition des genres dans le monde des spiritueux ?

Je l'espère sincèrement. Je crois aujourd'hui qu'il faut réfléchir plus en termes générationnels que genrés. 

 

Si tu étais un whisky lequel serais tu ? 

Un Aberlour A'bunadh, car il a un caractère assez affirmé et je suis une grande fan de « sherry bomb » !! Je suis adepte de single casks (bruts de fût), qui sont en quelque sorte la plus pure expression du spiritueux.

 

Quel conseil pour déguster un whisky ?

Il existe un whisky pour chaque occasion ! Je ne suis pas de celles qui énumèrent des "règles" de dégustation, au contraire, je crois que l'important est d'apprécier son whisky comme on l'aime: sec, avec des glaçons ou en cocktail... Chaque type de dégustation à son intérêt. En termes d'expérience gustative, j'aime beaucoup associer mets & whisky et créer des accords inédits. Si le whisky s'accorde parfaitement avec fromages et chocolats, je suis également adepte des accords avec la cuisine japonaise, indienne ou encore avec un plateau de charcuterie.

J'ai récemment créé un cocktail original à partir d'Aberlour A'bunadh pour le Spirit of Speyside Whisky Festival à l'occasion du lancement des préventes de tickets il y a quelques semaines, je vous partage la recette ici, c'est très simple à reproduire chez soi  :

 

> 25ml Aberlour A Bunadh

> 20ml sirop de cranberry

 

Mettre dans un shaker avec des glaçons, shaker et verser dans une flûte à Champagne préalablement décorée avec de la poudre de noisette. Compléter avec du thé Roïboos glacé à la vanille et ajouter un zeste d'orange pour la décoration!

 

A consulter : https://thewhiskylady.net/