DES MOJITOS RÉUSSIS EN PERIODE D'AFFLUENCE

DES MOJITOS RÉUSSIS EN PERIODE D'AFFLUENCE

DES MOJITOS RÉUSSIS EN PERIODE D'AFFLUENCE

Si le Mojito est désormais un incontournable du bar, il n’en reste pas moins que tout se joue dans son exécution. Et comme un mauvais Mojito, c’est forcément un client déçu, voici nos conseils pour combiner Affluence et Qualité en cette fin d’année.

La bonne recette et des ingrédients frais !

 

Le Mojito cubain se fait… avec un rhum purement cubain : Havana Club 3 ans est un rhum produit à Cuba, c’est donc LE rhum des Mojito à Cuba.

 

Le vrai Mojito cubain est on-ne-peut-plus-facile à réaliser :

  1. Mixez le jus d’un demi-citron vert & 2 cuillères à café de sucre blanc dans un verre.
  2. Pilez-le tout en y ajoutant 2 branches complètes de menthe fraiche.
  3. Mélangez des glaçons & 4,5 cl d’Havana Club 3 ans et complétez avec de l’eau gazeuse.

 

On ne le dira jamais assez, la garantie d’un bon Mojito réside dans la fraicheur et la qualité des ingrédients. Oubliez les mélanges déjà préparés ! Ils cuisent la menthe, aplanissent les arômes, donnent une sensation sirupeuse au mélange. Pour que le Mojito garde sa vivacité, on le fait à la main et au verre ! Optez pour la qualité et misez plutôt sur une bonne mise en place pour vous faire gagner du temps.

 

 

 

 

Il vous faut prévoir de la menthe pour tout le service.

Approvisionnez-vous généreusement et au moins 1 heure avant le début du service, lavez et séparez les branches de menthe. Pour gagner du temps, répartissez 2 branches de menthe dans chaque verre, que vous pouvez alors stocker et empiler à proximité du bar. On préférera utiliser les branches et pas uniquement les feuilles : d’une part c’est du plus bel effet dans le verre, mais surtout ça évite que des feuilles ne se coincent dans la paille... 

 

 

Les citrons verts peuvent être également coupés en deux et stockés près du bar.

C’est autant de temps que l’on gagne sur la préparation. Attention, pas de quartier de citron dans le verre ! La peau donne trop d’amertume. On presse simplement au-dessus de chaque verre le jus d’un demi-citron. L’utilisation d’un presse-citron professionnel rend l’opération particulièrement simple et rapide : un accessoire indispensable pour réaliser à la chaîne les mojitos. Si toutefois presser les citrons au verre vous pose toujours problème, vous pouvez préparer plusieurs litres de citrons verts pressés, qui se conserve très bien au frais. Rajoutez alors 3 cl à chaque Mojito, avec un doseur professionnel pour éviter les déséquilibres sucre / acidité.

 

 

Le sucre

 

Optez pour le sucre cristal, plus fin que le sucre ordinaire, il se dissout plus facilement et évite l’effet désagréable du sucre qui s’accumule au fond du verre. Trop nombreux sont ceux qui privilégient encore le sucre roux : ses notes caramel / vanille s’accordent pourtant assez mal avec les saveurs fraiches du Mojito, il est à réserver à des cocktails plus ronds, comme par exemple le Ron Old Fashioned.

 

Les glaçons

 

Là encore, méfiez-vous des idées reçues ! La glace pilée est à proscrire : elle fond trop vite, dilue le mélange et le rend insipide. Les glaçons au contraire rafraichissent sans diluer.  Préparer des glaçons en quantité (environ 6 par verre sont nécessaires !) et prévoyez le réapprovisionnement régulier tout au long du service.

 

 

Toutes ces minutes précieusement gagnées dans la préparation vous permettront un service beaucoup plus rapide et plus efficace, avec des mojitos toujours frais et de qualité, et des clients satisfaits !