Pernod dit "Bye Bye" aux pailles en plastique

Les alternatives aux pailles en plastique

Pernod dit "Bye Bye" aux pailles en plastique

Nos solutions alternatives pour limiter l’impact écologique

Le Saviez vous?

On considère qu’à horizon de 2050 il y aura plus de plastique que de poissons dans les océans*, si aucun mesure drastique n’est prise.

En 2016, l’ONG Ocean Conservacy estimait que les pailles en plastique étaient dans le top 5 des déchets les plus ramassés sur les côtes européennes. Outre l’impact environnemental de ces tubes en plastique, il s’agit d’une véritable menace pour les animaux. Personne n’a oublié la vidéo choc qui a fait le tour de la planète de la tortue marine agonisant avec une paille coincée dans le nez… Souvent, les animaux marins confondent les pailles avec la nourriture, l’ingurgitent et le cycle alimentaire ayant lieu, le plastique finit dans nos assiettes.

Mais comment éviter ce phénomène dramatique quand on recense 8,8 millions de pailles jetées par jour en France*, uniquement dans l’industrie des Fast Food? Pour les Etats-Unis, ce chiffre s’élève même à 500 millions par jour – assez pour faire deux fois et demi le tour de la planète.

Conscient de cette problématique, le groupe Pernod Ricard a pris une décision exemplaire : bannir les pailles, ainsi que les bâtons mélangeurs en plastique non-biodégradables de l’ensemble de ses activités: ceux-ci ne seront plus utilisés lors des événements du groupe.

Notre capitale française s’engage également. Les pailles sont désormais interdites à Paris depuis la rentrée 2018. En effet, les élus du Conseil de Paris ont voté, en Juillet dernier, l'interdiction progressive, à compter du mois de septembre, de ces pailles dans les équipements municipaux: écoles, musées, administrations, établissements sportifs…. Dans ce cadre, elles seront interdites dès l'an prochain sur l’opération estivale Paris Plages.

Une mesure propagée au reste du territoire national? Sûrement puisque Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique déclare que son objectif est de « supprimer progressivement 12 produits en plastique à usage unique trouvés le plus fréquemment sur les plages » comme les pailles, les touillettes et les cotons-tiges, « ces objets représentent 80% de la pollution des océans »**.

La Ville de Paris veut aller plus loin et s’engage à sensibiliser les cafés, les hôtels et restaurants afin qu’eux aussi se séparent peu à peu des pailles en plastique au profit d’alternatives plus écologiques.

Une juste cause, d’autant plus que la paille est plus une vieille habitude à proscrire qu’une réelle nécessité.

 

Pour déguster son cocktail, il existe d’autres alternatives respectueuses de l’environnement :

- En bambou

- En inox

- En carton

- La marque Havana Club a opté pour la version gourmande dans son Daïquiri avec la paille en sucre (photo ci-contre).

La situation n’est pas irréversible mais c’est soutenu par l’effort commun que nous parviendrons à avoir un impact positif sur la planète.

Une opportunité pour vous, professionnels du CHR d’impulser le mouvement en proposant des alternatives « eco-friendly », vous n’en serez que plus appréciés par vos clients.

la paille en sucre Havana Club

*Bas les pailles – Communiqué de presse du 3 mai 2018

**Source : vivreparis – 6 juillet 2018

L'ABUS D'ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ. A CONSOMMER AVEC MODÉRATION.
Ce site est uniquement destiné à un public professionnel du CHR.