2016 : UN MILLESIME QUI SE DISTINGUE PAR LA DIVERSITE CHEZ MUMM

2016 : UN MILLESIME QUI SE DISTINGUE PAR LA DIVERSITE CHEZ MUMM

Selon Didier Mariotti, le chef de caves de la Maison Mumm, la récolte 2016 peut se résumé en un mot : la diversité.

 

 

Didier Mariotti explique : « Une année marquée par une météo capricieuse s'est traduite par un niveau de diversité sans précédent tant en termes de volume que de qualité sur l'ensemble de la région, d’un cru à l’autre, d’une variété à l’autre, et même d’une parcelle à l’autre. »

 

Si, d'un point de vue climatique, 2015 a offert un millésime idéal, l’année 2016 s’est avérée être l’inverse ! La pluie et les gelées printanières tardives, la grêle en mai puis les complications potentielles liées à l’échaudage pendant les fortes chaleurs de la fin août ont contraint les viticulteurs de Mumm à travailler d’arrache-pied pour protéger les vignes de tels extrêmes. Fort heureusement, le climat de septembre s’est révélé excellent, permettant aux raisins d’atteindre la pleine maturité avec des niveaux d'alcool potentiels moyens de plus de 10 degrés sur tout le vignoble Mumm. 

 

La récolte a débuté le 17 septembre à Dizy, dans la Vallée de la Marne, suivie par la majorité des crus de la Montagne de Reims à partir du 19 septembre, puis la Côte des Blancs la semaine suivante, avant de s’achever le 3 octobre. Une fois n’est pas coutume, la plupart du vignoble en Chardonnay a été vendangé après le Pinot Noir.

 

« Pour être honnête, conclut Didier Mariotti, nous nous attendions à une récolte plutôt faible et de qualité moyenne, mais le soleil et le vent dont nous avons bénéficié cet été a permis de sécher le raisin et de retourner la situation. Stimulant à nouveau la croissance de la vigne, il a amené les raisins à pleine maturité – c’est exactement ce qu’il leur fallait. Dans l'ensemble, les fruits se montrent très sains et le volume est bien plus élevé que prévu, de quoi me satisfaire à l’heure actuelle. Ceci étant, nous devrons encore patienter jusqu’à la dégustation des vins clairs en décembre et en janvier avant de connaître avec précision le véritable potentiel de cette vendange. »

 

 

 

 

Crédits Gerard Uferas

L'ABUS D'ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ. A CONSOMMER AVEC MODÉRATION.
Ce site est uniquement destiné à un public professionnel du CHR.